mercredi 13 décembre 2017

Falsification du Coran : « C’était la croyance de la majorité des savants postérieurs… »

Nombreux seront les articles du site al-taqiya.org qui évoqueront cette croyance répandue au sein du Chiisme Imamite. Pour vous en rendre compte, il vous suffira de visiter la rubrique intitulée le Coran. Ce thème nous importe à plus d’un titre, car c’est à la fois vous révéler la véritable croyance du Chiisme sur ce qui constitue l’épine dorsale de l’Islam (le Coran) et balayer tous les mensonges et manipulations des propagandistes Chiites Imamites qui s’efforcent de camoufler cette hérésie à travers plusieurs subterfuges.
Dans ce nouvel article, nous allons vous citer les propos d’un célèbre savant Chiite, Abu al-Hassan al-‘Âmilî1, qui déclare très simplement et on ne peut plus clairement que la majorité des savants Chiites croient en la falsification du Coran.
Discours diamétralement opposé à celui que l’on connait, emprunt, soit d’ignorance pour le Chiite lambda, soit, et ce cas est beaucoup plus grave, de Taqiya pour le Chiite plus renseigné. Dans tous les cas, ce discours ne trompe plus personne. Il est vrai qu’à son époque, ses propos ne pouvaient recevoir l’écho qu’ils trouveraient aujourd’hui, dans notre ère de communication en temps réel !
Leurs ouvrages circulaient de main en main, et ils avaient encore cette liberté (du moins plus librement qu’aujourd’hui) de s’exprimer clairement et simplement sur de telles questions. Aujourd’hui, propagande (et internet) oblige, les propos sont plus soigneusement calculés et la Taqiya est doublement de mise, notamment sur cette question sensible de la falsification du Coran.

Avant de vous citer ses propos, nous avons choisit d’apporter un complément à sa biographie, présente sur notre site, en vous citant cet extrait de la biographie qui en est faite par le Cheikh Sayyed Ahmed al-Husseini, dans son ouvrage ‘Talamithat al-Majlissi’ aux pages 12 et 13 :

المولى أبو الحسن الفتوني أبو الحسن بن محمد طاهر بن عبد الحميد بن موسى بن علي بن محمد بن معتوق ابن عبد الحميد النباطي العاملي ، الشريف الفتوني الغروي من أجلاء العلماء الأعاظم ، كما أن آباءه كانوا ذوي علم وفضل ، وقد وصف بالعالم العامل الفاضل الكامل المدقق العلامة أفقه المحدثين وأكمل الربانيين الشريف العدل ، رئيس المحدثين في زمانه وقدوة الفقهاء في أوانه . ولد بأصبهان نحو سنة 1070 ، وأكثر توطنه كان بالنجف الأشرف ، وفى اصبهان كان يسكن في محلة ( درب امام ) ولذا عرف ب‍ ( الامامي ) . له إجازة الحديث من العلامة المجلسي بتاريخ شعبان سنة 1096 وربيع الأول 1107 ، كما أنه قد أجيز أيضا من جماعة من العلماء الاعلام ، ومنهم الشيخ محمد ابن الحسن الحر العاملي والسيد نعمة الله الجزائري وخاله المير محمد صالح الخاتون آبادي . وقد أجاز كثيرا من العلماء ، منهم ابنه المولى أبو طالب الفتوني والشيخ أحمد ابن إسماعيل الجزائري والسيد نصر الله المدرس الحائري والشيخ عبد الله بن كرم الله الحويزي . قال العلامة النوري : وهذا الشيخ جليل القدر عظيم الشأن أفضل أهل عصره فيما أعلم . من تآليفه ( ضياء العالمين في بيان امامة المصطفين ) و ( الفوائد الغروية ) و ( مرآة الأنوار ومشكاة الاسرار ) و ( شريعة الشيعة ودلائل الشريعة ) و ( حقيقة مذهب الإمامية ) و ( تنزيه القميين ) و ( شرح الصحيفة السجادية ) و ( الفوائد المكية ) و ( نصائح الملوك ) . توفى بالنجف الأشرف سنة 1138 ( أو 1139 ) . ( الفيض القدسي ص 86 ، أعيان الشيعة 7 / 342 ، لؤلؤة البحرين ص 107 ، مستدرك الوسائل 3 / 385
Al-Mawla Abu al-Hassan al-Futuni Ibn Muhammad Tahir Ibn Abdul-Hamid Ibn Musa Ibn Ali Ibn Muhammad Ibn Ma’atouq Ibn Abdul-Hamid al-Nabatiy al-Amili, al-Charif al-Futuni al-Gharawi parmi les grands savants vertueux, sa parenté fut constituée d’hommes de sciences et de mérite, il est décrit comme un savant ardent au travail, complet, un observateur pointu, al-Allamah, le plus savant dans le Fiqh parmi les savants du Hadith, l’honorable et le juste, à la tête des savants du Hadith de son époque et un exemple pour les Fuqaha de son temps. Né à Ispahan aux environs de l’an 1070H, il a passé la majeure partie de sa vie à Najaf al-Achraf, il a reçu une Ijaza dans le Hadith de la part de al-Allamah al-Majlissi au mois de Cha’ban 1096H et Rabi’ al-Awal 1107H, il a également reçu une Ijaza d’un groupe de savants renommés et parmi eux le Cheikh Muhammad Ibn al-Hassan al-Hur al-Amili et Sayyed Ni’matullah al-Jazairi ainsi que son oncle al-Mir Muhammad Salih al-Khatounabadi. A son tour, il a accordé des Ijaza à de nombreux savants comme son fils al-Mawla Abu Talib al-Futuni, Cheikh Ahmad Ibn Ismail al-Jazairi, Sayyed Nasrallah al-Muddaris al-Haïri et Cheikh Abdallah Ibn Karamullah al-Huwayzi. Le savant Nuri al-Tabarsi a dit de lui :”Ce Cheikh est de rang important et à ma connaissance le meilleur de son époque.” Parmi ses ouvrages, on peut citer Bayan al-Imamat al-Mustafin, Fawaïd al-Ghuriya, Miraat al-anwar wa Michkat al-Asrar, Chari’at al-Chia wa Dala’il al-Chari’a, Haqiqa Madhab al-Imamiya, Tanzih al-Qommiyin, Charh al-Sahifa al-Sajadiya, Fawaïd al-Makkiyah, Nasaïh al-Muluk. Il est mort à Najaf en 1138H2.

Nous vous invitons à lire maintenant les propos qu’il tient à propos des savants Chiites et de leur croyance concernant la falsification du Coran :

اعلم أن الذي يظهر من ثقة الإسلام محمد بن يعقوب الكليني طاب ثراه أنه كان يعتقد التحريف والنقصان في القرآن لأنه روى روايات كثيرة في هذا المعنى في كتاب الكافي الذي صرح في أوله بأنه كان يثق فيما رواه فيه ولم يتعرض لقدح فيها ولا ذكر معارض لها، وكذلك شيخه علي بن إبراهيم القمي ره فإن تفسيره مملوء منه وله غلو فيه . . . ولقد قال بهذا القول أيضاً ووافق القمي والكليني ره جماعة من أصحابنا المفسرين كالعياشي والنعماني وفرات بن إبراهيم وغيرهم، وهو مذهب أكثر محققي محدثي المتأخرين، وقول الشيخ الأجل أحمد بن أبي طالب الطبرسي كما ينادي به كتابه الاحتجاج وقد نصره شيخنا العلامة باقر علوم أهل البيت عليه السلام وخادم أخبارهم عليه السلام في كتابه بحار الأنوار، وبسط الكلام فيه ما لا مزيد عليه.وعندي في وضوح صحة ذا القول بعد تتبع الأخبار وتفحص الآثار بحيث يمكن الحكم بكونه من ضروريات مذهب التشيع وإنه من أكبر مفاسد غصب الخلافة فتدبر حتى تعلم توهم الصدوق ره في هذا المقام . أنتهى
Tu dois savoir que ce qui ressort (des écrits) de Thiqat al-Islam Muhammad Ibn Ya’qub al-Kulayni, c’est qu’il croyait en la falsification du Coran et à la suppression de versets coraniques car il a rapporté beaucoup de récits à ce sujet dans son livre al-Kafi dans lequel il a explicitement déclaré dans l’introduction qu’il croyait en tout ce qu’il avait rapporté dans son livre. Il n’a ni commenté ni critiqué ces récits, ni même mentionné quoi que soit qui contredise ces récits, ce fut également le cas de son maitre et professeur Ali Ibn Ibrahim al-Qummî dont l’ouvrage d’exégète (Tafsir) contient de nombreux récits de ce type, et il était même extrémiste sur cette question (falsification du Coran)[…] Et un groupe parmi nos savants exégètes ont dit la même chose que al-Kulayni et al-Qummi et s’accordaient avec eux, comme al-’Ayyachi et al-Nu’mani et Furat Ibn Ibrahim et d’autres encore, et de même c’était l’école (al Madh-hab) de la majorité des Muhaqqiqin et Muhaddithin parmi les savants postérieurs (Muta’akh-khirin)3 ou encore les propos du grand savant Ahmad Abu Ali Ibn al-Tabarsi qui évoque abondamment (cette croyance) dans son livre al-Ihtijaj. Et parmi ceux qui soutiennent cette thèse également, figure notre Cheikh al-Allamah Baqir al-Ulum Ahl al-Bayt (al-Majlissi) dans son livre Bihar al-Anwar, il a développé [cette question] de telle sorte qu’il n’y a nul besoin d’ajouter quoi que ce soit. Et en ce qui me concerne, sur la clarification de la véracité de cette parole (sur la falsification du Coran), après avoir recherché et étudié les narrations, il nous est possible de dire (conclure) que cette affaire (cette croyance) fait partie des choses nécessaires [Dharuriyyat] de notre école (Madh-hab) Chiite. Et ceci est la conséquence de la grande corruption qui est apparue après l’usurpation du Califat. Alors étudie celà avec sagesse et tu verras qu’al-Saduq4 n’avait que des illusions à ce sujet.5

Ci-dessous, les passages scannés tirés de son ouvrage :

Comme beaucoup de lecteurs le savent déjà, ce qui est exposé ici est largement connu et répandu, et ne l’ignore que celui qui souhaite rester aveugle et se mentir à lui même. Abu al-Hassan al-Âmilî déclare très clairement que la majorité des savants du Hadith postérieurs [au 7ème siècle de l’hégire] croyaient en la falsification du Coran et il cite plusieurs noms parmi les savants Imamites illustres, tel que :

– al-Kulaynî
– al-Qummî
– al-’Ayyachî
– al-Nu’manî
– Furat Ibn Ibrahim
– Ahmad Abu Ali al-Tabarsi (à ne pas confondre avec Nûri al-Tabarsi)
– al-Majlissî

Des propos totalement opposés à ceux que les prêcheurs Chiites peuvent nous tenir en nous disant qu’une infime minorité d’extrémistes ont eu cette croyance et qu’ils ont été rejettés alors même qu’en lisant ces noms cités par Abu al-Hassan al-‘Âmilî, on s’aperçoit que ces savants sont toujours de très grandes figures du Chiisme Imamite et que leurs ouvrages figurent parmi les ouvrages les plus importants du Fiqh, du Hadith ou du Tafsir Chiite, qu’ils sont mis en ligne sur les sites internet Chiites ou sont publiés par les maisons d’édition Chiites à travers le monde.

  1. 1. Sa biographie est disponible sur notre site : cliquez ici pour en prendre connaissance.
  2. 2. Talamithat al-Majlissi  du Cheikh Sayyed Ahmed al-Husseini, pages 12 et 13 – A’iyan al-Chîa de Sayyed Muhsin al-Amin, Vol.7 page 342 – al-Mustadrak al-Wasa’il de Nûri al-Tabarsi
  3. 3. Muhaqqiq : Savant dont la spécialité est de vérifier l’authenticité des récits. Muhaddith : Savant du hadith. Muta’akh-khir : Terme qui dans le référentiel chiite imamite, désigne un savant ayant vécu après le 7ème siècle de l’hégire, après l’époque de Ibn Tawus et al-Hilli.
  4. 4. al-Saduq est un des rares savants Chiites anciens à proclamer que le Coran que nous avons entre nos mains n’a pas été corrompu.
  5. 5. Muqaddimat Tafsir al-Burhan, Mir’at al-Anwar d’Abu al-Hassan al-Âmili

0 commentaires

se connecter

s'inscrire

Reset Your Password