mercredi 13 décembre 2017

Une série télévisée chiite qui enseigne le Chirk

Cet extrait vidéo est tiré d’une série télévisée diffusée sur la chaîne satellitaire imâmite al-Anwar (Koweit).
C’est l’histoire d’un père de famille (sunnite) qui cherche par tous les moyens à soigner son fils atteint d’un mal visiblement incurable par la médecine traditionnel et qui va trouver auprès d’un de ses collègues de travail Imâmite LE remède miraculeux pour son fils, et par là même la « guidée » à travers la voie des Ahl al-Bayt.
Chirk, mode d’emploi :

On peut identifier au moins 3 messages dans cet extrait vidéo :

1) Un appel à l’association et au polythéisme (al-Chirk bil-Lah)
Dans cette mise en scène d’une médiocrité affligeante, on assiste à une leçon de mécréance (kufr) et d’association (chirk), qu’Allah nous en préserve ainsi que vous. On y apprend à invoquer directement une personne morte pour demander la guérison ! Ce n’est même pas la forme soft où l’on demande l’intermédiation ou l’intercession, non c’est l’appel à l’aide dirigé vers la personne défunte. L’invocation est l’essence même de l’adoration, le Prophète dans un hadith bien connu dit : « L’invocation est l’essence (lit. le cerveau) de l’adoration ».

Certains ignorants ont osé prétendre que ce « montage vidéo »1 était une insulte vis à vis de Fatima et que notre intention était de « bafouer l’image de Fatima » !? Quelle objection étrange et hors propos ! Alors que nous présentons ce document vidéo comme preuve à l’appui, pour montrer les formes de Chirk présentes au sein de l’imâmisme, certains ignorants trouvent l’audace de formuler ce genre de remarques !
Si on suivait cette logique, dénoncer l’association et la mécréance présent au sein du dogme chrétien2 reviendrait donc à « bafouer l’image de Issa et de sa mère Maryam » ?!
Il n’y a rien d’autre à ajouter à ce genre d’inepties.
Ces mêmes ignorants enchaînent ensuite en évoquant l’intermédiation (al-Tawasul) et l’intercession (al-Shafa’at) et de prendre l’exemple de Omar qui a été trouver al-Abbas , l’oncle du Prophète , pour lui demander d’invoquer Allah pour qu’il pleuve !? Quel est le rapport entre l’Intermédiation (et l’exemple pris avec al-Abbas, vivant) et l’Intercession qui se déroulera le Jour du Jugement Dernier et le Chirk exhibé dans cette vidéo ?
Bien évidemment aucun, il s’agit juste de brouiller grossièrement le sujet et de jeter la confusion pour mieux évacuer cette monstruosité : l’association à Allah exposé dans cette vidéo.

D’ailleurs, cette vidéo n’est pas l’expression artistique née de la fantaisie d’un réalisateur imâmite, au contraire elle trouve son origine dans le textes imâmites. Et pour vous le prouver, voici justement quelques textes au sujet de l’invocation et de la prière dite de Fatima : on y invoque directement Fatima, on se prosterne pour elle en se dirigeant non pas vers la Ka’ba mais vers sa tombe !

première source :
Dans l’ouvrage Anwâr al-Zahra, l’auteur développe la réponse à cette question « Est il permis de se prosterner pour Fatima ? » :

ورد في الروايات أنه يجب السجود بعد صلاة الاستغاثة بفاطمة الزهراء ( عليها السلام ) والقول مائة مرة في السجود : يا مولاتي يا فاطمة أغيثيني… ومن الطبيعي أننا حيثما نأتي على ذكر اسمها في السجود ، ونطلب الغوث منها ، فلا بد من التوجه إليها والسجود لها ؛ لأنه لا يعقل أن يتكلم إنسان مع فاطمة ( عليها السلام ) ويتوجه إليها ويخاطبها ، ثم يسجد لغيرها… إلا أنه لا يمكن غض النظر عن هذه الحقيقة ، وهي أنه إذا لم يرد نهي عن السجود لغير الله ، فليس عندنا أي دليل على حرمة السجود لغيره تعالى…
Il a été rapporté dans des récits qu’il est obligatoire de se prosterner après la Prière de secours de Fatima al-Zahra, que la Paix soit sur elle, et la prononciation de la parole « O ma Maîtresse (ya Mawlatî) O Fatima secours moi » 100 fois.
Et tout naturellement, lorsque nous évoquons son nom durant la prosternation et nous sollicitons son secours, nous nous devons de nous diriger vers elle (ie sa tombe) et de nous prosterner pour elle.
En effet, il n’est pas concevable qu’un individu qui parle à Fatima, que la Paix soit sur elle, qui se dirige vers elle et s’adresse à elle se prosterne ensuite pour quelqu’un d’autre3.
Sauf que nous ne pouvons nier cette réalité, qui est qu’il n’a pas été rapporté une interdiction concernant la prosternation pour un autre qu’Allah, il n’y a aucune preuve chez nous sur l’interdiction de se prosterner pour un autre que Lui, le Très Haut4.

L’ouvrage et le passage scanné :
A4oNUUQCQAA4bzQ.jpg large

deuxième source :
Le savant imamite al-Tabrissi explique dans un de ses ouvrages :

– تـصـلّي ركـعـتـيـن ، ثـمّ تـسـجـد وتـقـول : يـا فـاطـمـة مـائة مـرّة ، ثـمّ تـضـع خـدّك الايـمـن عـلى الارض وقـل مـثـل ذلك ، وتـضـع خـدّك الايـسـر عـلى الارض وتـقـول مـثـله ، ثـمّ اسـجـد وقل ذلك مائة وعشر دفعات ، ثم اطلب حاجتك من اللّه « .
Tu accomplis 2 unités [de Salat] puis tu te prosternes et tu dis « O Fatima » 100 fois puis tu poses ta joue droite sur le sol et tu répètes encore 100 fois la même chose, [puis] tu poses ta joue gauche sur le sol et tu répètes encore 100 fois la même chose, puis prosterne toi et dis cela 110 fois puis demande à Allah ce dont tu as besoin5.

Troisième source :
Enfin, comment ne pas évoquer son altesse le savantissime al-Majlissi et son ouvrage Bihâr al-Anwâr :

– عن الامام الصادق ( عليه السّلام) :  » إ ذا كانت لك حاجة الى اللّه ، وضقت بها ذرعـًا ، فـصلّ ركعتين ، فإذا سلّمت كبّر اللّه ثلاثًا ، وسبّح تسبيح فاطمة ( سلام اللّه عليها ) ، ثـمّ اسـجـد وقـل مـائة مـرّة :يـا مـولاتـي فـاطـمـة اغـيـثـيـنـي . ثـمّ ضـع خدّك الايمن على الارض ، وقـل مـثـل ذلك ، ثـمّ عـد الى السـجـود وقـل ذلك مائة مرّة وعشر مرّات ، واذكر حاجتك ، فإنّ اللّه يقضيها …
D’après l’Imam Sadiq (as) : Lorsque tu as un besoin à demander à Allah, et que tu ne peux plus supporter [de combler] ce besoin, alors prie 2 unités [de prière] et après les salutations finales (taslim) dit 3 fois « Allah Akbar » puis glorifie [Allah] de la façon du Tasbih de Fatima6, que la paix soit sur elle, puis prosterne toi et dit 100 fois « O ma Maîtresse (ya Mawlatî) Fatima, vient à mon secours » ensuite pose ta joue à même le sol et dis 100 fois la même chose puis prosterne toi de nouveau et dis 110 fois la même chose puis après évoque ton besoin, et certes Allah y pourvoira7.

Quatrième source :
Ici, c’est le célèbre prêcheur chiite irakien Abdul Hameed Al-Muhajir qui invite ses ouailles à effectuer la prière de demande de secours à Fatima en expliquant qu’il faut se prosterner et déclarer 100 fois en état de prosternation « Ô Fatima, ma Maîtresse, secours moi ».
Et de conclure que celui qui ne l’effectue n’a aucun Tawhid et ne comprend rien au véritable sens du Tawhid !

2) Sunnisme : La voie égarée
Comme à leur habitude, de façon sournoise le message que font passer les Imâmites c’est : le Sunnisme = égarement.
Alors que nous ne cessons de les entendre appeler à l’union et à la fraternité entre Sunnites et Chiites, que ce qui nous sépare n’est que de l’ordre de l’accessoire et que la division n’est que le fait des ennemis de l’Islam, nous les voyons ici faire la promotion de leur chapelle et appeler au sectarisme (ce qu’ils dénoncent pourtant quand les sunnites exposent leurs hérésies).
« Nous ne suivions pas la voie des Ahl al-Bayt » dit le père de famille qui résonne comme synonyme de « nous étions dans l’égarement, dans le Faux ».
Ce n’est pas leur jugement sur les Musulmans Sunnites que nous dénonçons ici (ce qui se comprend naturellement, ils sont dans leur rôle) mais leur posture hypocrite qui est d’appeler à l’union et à la fraternité avec les musulmans alors que dans le même temps ils diffusent leur propagande et dénigrent l’Islam sunnite.
Il faut jouer franc jeu et accepter alors les conséquences de ces actes et le fait que les musulmans dénoncent en retour cette mascarade et l’hérésie Imamite8.

3) Diffuser la haine contre les compagnons
Cette vidéo colporte ce qui est non seulement une fable mais une des plus grosses escroqueries Imâmites de l’Histoire. Il s’agit de nourrir la haine à l’encontre de celui qui fut à l’origine de la fin de l’empire Sassanide : Omar ibn al-Khattab .
Fidèle à leur lâcheté, les Imâmites ne disent rien d’explicite et ne lâche surtout pas le nom de Omar ibn al-Khattab , on suggère simplement et on suscite la curiosité : quelle est donc cette histoire de côtés cassées de Fatima ??
A travers cette mise en scène enfantine et grotesque il s’agit de véhiculer une des fables imâmites qui stipule que Omar ibn al-Khattab a agressé Fatima et qu’il l’aurait battu sauvagement ce qui aurait entraîné sa mort et celle de l’enfant qu’elle portait, Muhçin.
Une de ces fables rapportés par al-Mufid :

عن عبد الله بن سنان عن الإمام الصادق عليه السلام أنه قال : إن أبا بكر كتب للسيدة الزهراء عليها السلام كتابا برد فدك ، فخرجت والكتاب معها ، فلقيها عمر . فقال : يا بنت محمد ما هذا الكتاب الذي معك ؟ فقالت : كتاب كتب لي أبو بكر برد فدك . فقال : هلميه إلي . فأبت أن تدفعه إليه ، فرفسها برجله ، وكانت حاملة بابن اسمه المحسن فأسقطت المحسن من بطنها ، ثم لطمها ، فكأني أنظر إلى قرط في أذنها حين نقفت.
ثم أخذ الكتاب فخرقه . فمضت ومكثت خمسة وسبعين يوما مريضة مما ضربها عمر ، ثم قبضت.
D’après Abdallah ibn Sinân d’après l’Imam al-Sâdiq, que la paix soit sur lui : Abû Bakr écrivit pour Fatima al-Zahrâ, que la paix soit sur elle, un livre pour lui rendre Fadak, elle sortit [donc de chez Abû Bakr] avec le livre et elle rencontra Omar qui lui dit : « O fille de Muhammad quel est donc ce livre en ta possession ? » Elle répondit : « Un livre que Abû Bakr m’a écrit pour me rendre Fadak » Il répondit « Donne le moi » mais elle refusa de lui donner, alors il lui donner des coups de pied, alors qu’elle était enceinte de son fils al-Muhçin ce qui provoqua son avortement, puis il la battit, et c’est comme si je9 vois encore une boucle d’oreille à son oreille se casser10. Puis il se saisit du livre et le brula. Elle souffrit terriblement et resta 75 jours malade suite à l’agression de Omar puis elle rendit l’âme11.

  1. 1. Comme s’il s’agissait ici d’un « montage vidéo », alors qu’il s’agit simplement d’un extrait d’un feuilleton imâmite diffusé sur une chaîne sattelitaire Koweitienne al-Anwar
  2. 2. Divinisation de Jésus (Issa) as et de sa mère et autres fondements doctrinaux tels que la Trinité.
  3. 3. Bien entendu c’est Allah qui est visé ici par le « quelqu’un d’autre » !!!
  4. 4. Anwâr al-Zahra de l’ayatollah Hassan al-Abtahî, page 55.
  5. 5. Makârim al-Akhlâq de al-Hassan ibn al-Fadl al-Tabrissi.
  6. 6. Le Tasbih de Fatima est le nom donné au Tasbih (glorification) enseigné par le Prophète [saws] à sa fille et qui consiste à dire 33 fois « Allah Akbar » puis 33 fois « al-Hamdulillah » puis 33 fois « Subhanallah » et de conclure en disant « La Ilaha Illa Allah ».
  7. 7. Bihâr al-Anwâr de al-Majlissî, vol. 91 page 30
  8. 8. Nous avons pu voir récemment les réactions enflammés des Imâmites à travers le monde suite aux déclarations du Cheikh al-Qardawi qui fut interviewé par le jour Egyptien al-Masry al-Yawm à propos de la propagande Imâmite en Egypte.  Celui-ci répondait à la question de la journaliste au sujet de la menace que constituait la propagande Imâmite en Egypte et qu’il a qualifié d’innovation et d’égarement. Nous avons pu voir les réactions démesurées de plusieurs savants Imâmites qui ont été jusqu’à traiter al-Qardawi d’agent sioniste et de Naçibi, c’est à dire de la forme la plus abjecte de mécréance qui soit.
  9. 9. C’est Jaafar al-Siddiq, le narrateur qui s’exprime ici dans une vision « flashback »
  10. 10. Boucle d’oreille qui se casse sous les coups de Omar.
  11. 11. al-Ikhtiçâç de al-Mufîd, page 185. Bihâr al-Anwâr de al-Majlissî, vol. 29 page 192

0 commentaires

se connecter

s'inscrire

Reset Your Password