mercredi 12 décembre 2018

Le Grand Ayatollah Jawad al-Tabrizi et le Coran entre nos mains

Comme nous l’avons déjà indiqué dans nos articles au sujet de la croyance en la falsification du Coran et comme nous continuerons à le démontrer au travers de futurs articles, cette croyance est un fondement chez les Chiites Imamites, cela n’est un secret pour personne aujourd’hui sauf pour celui (Chiite bien souvent) qui préfère fermer les yeux sur cette réalité. Et lorsque le Chiite fait face aux propos et citations de savants Chiites affirmant explicitement et très clairement que le Coran a été falsifié, soit celui-ci va user de stratagèmes en tentant de faire croire qu’il existe des textes identiques chez les Musulmans Sunnites, soit à l’instar d’un jeune Chiite sur un forum de discussion, ils déclarent ceci :

Ceux-la ne sont pas mes savants !
Qu’Allah (SWT) guide tous les égarés toujours vivants qui ont cette croyance la et qu’Allah (SWT) maudisse tous ceux qui sont morts avec cette croyance.

Dans cet article, nous allons citer les propos d’un Grand Ayatollah contemporain, Jawad al-Tabrizi, mort en 2006 et qui fut une référence contemporaine pour les Chiites. Il a finit sa vie en tant qu’enseignant à la Hawza de Qom en Iran. Parmi ses professeurs, nous pouvons citer le Grand Ayatollah Boroujerdi ou encore le Grand Ayatollah al-Khoï. Sur son site officiel toujours en ligne et régulièrement mis à jour,  il existe comme beaucoup de sites de ce type, une section dédiée aux Questions/Réponses. Parmi les questions posées, une question (la première de la page) a attiré tout particulièrement notre attention, et pour être plus précis c’est plutôt la réponse du Grand Ayatollah al-Tabrizî qui nous a paru intéressante de porter à la connaissance de tous ceux qui s’intéressent à la question de la croyance en la falsification du Coran chez les Chiites Imamites.
Dans cette question, le Grand Ayatollah est interrogé sur l’authenticité de plusieurs Hadith et récits attribués à l’Imam Ali ibn Abi Talib (raah) et sur le fameux Hadith Thaqalayn (les deux charges que sont le Saint Coran et la Famille du Prophète). Le questionneur interroge l’Ayatollah sur le Thaqal le plus grand, en lui demandant quel est-il.

هل خطبة البيان والخطبة التطنجية صحيحتان؟ وهل حديث الخيط الأصفر وحديث النورانية المرويان في «البحار» صحيحان؟ وقال رسول اللّه (صلى الله عليه وآله): «إني خلفت فيكم الثقلين؛ كتاب اللّه وعترتي أهل بيتي، ما إن تمسكتم بهما لن تضلوا بعدي أبداً». ما هو الثقل الأكبر، كتاب اللّه أم العترة؟
بسمه تعالى؛ لم يثبت عندنا صحة نسبة الخطب المذكورة للإمام أمير المؤمنين (عليه السلام)، والمراد من الثقل الأكبر هو واقع القرآن الكريم المحفوظ عند أهل البيت (عليهم السلام) وصدور بعض المؤمنين، فإن الأئمة (عليهم السلام) ضحوا بأنفسهم في سبيل حفظ الثقل الأكبر، وليس المراد من القرآن النسخ التي بأيدي الناس فهذه النسخ حاكيات عن القرآن المحفوظ عند أهله، واللّه العالم

Est-ce que la Khutbah (discours) al-Bayan et la Khutbah al-Tatanjiyyah (ou al-Tutunjiyyah) sont authentiques ?  Et est-ce que le hadith du fil (trait) jaune et le hadith al-Nûrâniyyah, rapportés dans le Bihâr sont authentiques ?
Le Messager d’Allah saws a dit :
« Je vous laisse deux poids (Thaqalayn) : le Livre d’Allah et ma Famille (‘Itratî Ahl Baytî), si vous vous attachez à eux, vous ne vous égarerez jamais après moi. »
Quel est le poids (Thaqal) le plus grand ? Le Livre d’Allah ou bien la Famille [du Prophète saws] ?

En Son Nom, le Très-Haut : il n’est pas établi chez nous l’authenticité de l’attribution des discours (Khutab) mentionnés (par le questionneur) à l’Imam Commandeur des Croyants (as).
Et le sens pour le poids le plus grand c’est le Saint Coran réel (le vrai) qui est préservé auprès des Ahl al-Bayt, que la Paix soit sur eux, et dans la poitrine (les cœurs) de certains croyants. Car certes les Imams, que la Paix soit sur eux, ont sacrifiés leur vie dans le but de préserver (sauvegarder) le poids le plus grand (le Coran). Et le sens de Coran (dans la formulation ici de Thaqal al Akbar) n’indique pas ces livres qui sont entre les mains des gens (c’est-à-dire les Coran actuel entre nos mains), ces ouvrages sont des imitations du Saint Coran préservé auprès de ses gens (Ahl al-Bayt), et Allah est le plus Savant.1Voici une copie d’écran des propos de cet Ayatollah très respecté au sein des cercles Imamites :

Les propos sont on ne peut plus clairs : les livres actuels ne sont pas le Vrai Coran mais de pâles imitations. Et le Véritable Coran est quant à lui, préservé auprès du douzième Imam.

Ces propos sont d’une importance capitale et éclairent véritablement la croyance Chiite Imamite au sujet de la croyance sur la falsification du Coran. Mais ils révèlent surtout une des ruses Chiites Imamites : dans leurs discours destinés au public Musulman, lorsque nous les entendons rejeter solennellement les accusations sur leur croyance en la falsification du Coran et affirmer « haut et fort » qu’ils croient en la préservation du Coran, ils visent en réalité non pas le coran actuel (avec un petit c) entre nos mains mais… celui qui est auprès de l’Imam occulté dans sa grotte depuis un millénaire.

En définitive, on se demande bien quel est le sens de la révélation du Coran, message divin, véritable guidée pour l’humanité, si ensuite celui-ci est retiré à l’humanité et rendu disponible uniquement à… l’Imam occulté ! Alors que finalement c’est l’humanité qui a besoin du message divin, de la guidée, et non pas cet Imam Infaillible occulté qui de par son statut, dans la croyance Chiite Imamite, est meilleur que les Prophètes (as) et Messagers (as) et n’aurait donc pas besoin du Coran puisqu’il possède les connaissances de tous les Prophètes.

A moins que les Chiites Imamites considèrent que le Coran qui a été retiré à l’humanité soit une punition divine, due au comportement des Compagnons qui n’ont eu aucune considération pour le Mushaf de Ali… Puisque dans l’historiographie Chiite, il est rapporté que Ali raah a compilé le Coran en jurant de ne pas sortir de chez lui tant qu’il n’aurait pas terminé cette compilation alors que dans le même temps Abu Bakr raah avait mandaté une commission formée des plus grands connaisseurs du Coran avec à leur tête Zayd ibn Thabît raah pour procéder à la compilation du Coran.
Ainsi, selon ces récits Imamites, lorsque Ali présenta à Abu Bakr le résultat de sa compilation, ce dernier aurait refusé cette version… et Ali de jurer qu’en raison de leur attitude, ils (les Compagnons) ne reverraient plus jamais sa version (Mushaf). Il faut donc comprendre qu’à cause de cette décision des Compagnons, Ali raah aurait donc décidé de soustraire le Coran à l’humanité et les priver du véritable Coran et de la guidée divine; et s’opposant du même coup à Allah qui avait révélé Son Message (Livre) à l’humanité entière.
Gageons que l’élève de l’Ayatollah Tabrizi, le célèbre Ayatollah Kamal al-Haydari qui écume les chaînes de télévision Chiites pour débattre et lancer des défis aux Musulmans, saura trouver une bonne excuse à son Cheikh qui lui, doit aujourd’hui dans sa tombe chercher des excuses face aux Anges qui l’interrogent sur ses croyances, actes et propos à l’image de ceux que nous venons de vous présenter ici.
kamal
  1. 1. Voir sur le site officiel du Grand Ayatollah Tabrizi : ar.tabrizi.org  anciennement tabrizi.org tel qu’il apparait sur notre copie d’écran

0 commentaires

se connecter

s'inscrire

Reset Your Password