mercredi 12 décembre 2018

L’Ayatollah Ali Al-Milani et le Coran falsifié

Le Chiisme Imamite a donné de nombreux fruits avariés et l’un d’entre ces fruits est la croyance en la falsification du Coran. Dès l’origine, de nombreux savants Chiites ont adhéré à cette croyance qui veut que les Compagnons du Prophète ﷺ, avec à leur tête les trois premiers Califes, aient falsifié le Coran en y supprimant des passages les désignant comme étant des ennemis du Prophète et de sa Famille ou encore des passages qui affirmaient le droit du Prophète Muhammad ﷺ et sa Famille, c’est-à-dire les versets afférant à l’Imamat des douze Imams. Ces savants loin d’être rejetés pour leurs propos font l’objet d’éloges de la part des contemporains et leurs œuvres sont toujours des références en matière de Croyances, de Hadith ou de Fiqh Imamite.

L’Ayatollah Sayed Ali Al-Milani1 est de ces contemporains attachés à la propagande Imamite à travers les différents médias qui comme nombre de ses pairs admet l’existence de nombreux savants qui ont cru en la falsification du Coran, mais qui à côté déclare sans ambages qu’ils ne doivent pas être désavoués pour autant. Voici ce qu’il dit dans la rubrique Questions/Réponses d’un site Imamite dans lequel d’autres savants Chiites non moins importants officient, à l’exemple de l’Ayatollah Sistani ou de l’Ayatollah Hadi al-Modaressi

س 1 ـ هل كان أبي الحسن القمي ( صاحب تفسير القمي ) يقول بتحريف القرآن ؟ خصوصا وأنه قال في مقدمة تفسيره : ( وأما ما هو محرف …. ) . وهل صحيح أن الشيخ باقر المجلسي وأبو الحسن العاملي ونعمة الله الجزائري كانوا أيضاًيقولون بالتحريف ؟
جواب سماحة السيد علي الميلاني :
1 ـ قول بعض الأعلام المذكورين بنقصان القرآن المبين غير بعيد ، إلاّ أنّها آراء شخصيّة لا تمثل رأي الطائفة المحقّة

Question : Est-il vrai que Abu al-Hassan al-Qommî (l’auteur du Tafsir al-Qommî) disait que le Coran est falsifié, sachant qu’il a dit dans l’introduction de son exégèse : « Quant à ce qui a été modifié (muhharaf)… »). Et est-il vrai que le Cheikh Bâqir al-Majlissî, Abu al-Hassan al-Âmilî et Ni’matullâh al-Jazâ’irî étaient également de l’avis qu’il y a eu Tahrif (falsification) ?
Réponse : Les propos des quelques savants mentionnés sur la diminution du Coran n’est pas à exclure, cependant ce sont ici des avis personnels qui ne représentent pas la position du groupe (Chiite) qui a raison.

هل صحيح هو قول الشيخ المفيد وأبو الحسن العاملي والسيد نعمة الله الجزائري والمجلسي وغيرهم ـ مع ما لهم من الفضل والدرجة العلمية الرفيعة ـ بتحريف القرآن ؟
جواب سماحة السيد علي الميلاني :
ج 4 : نحن لا ننكر وجود عددٍ قليل جداً من المحدّثين عندنا يقولون بنقصان القرآن الكريم ، وكونه قولاً مردوداً لا يقدح بالدرجة العلمية للقائلين به ، ولا يجوّز لنا الطعن فيهم .

Question : Les paroles de Cheikh al-Mufîd, Abu al-Hassan al-Amilî, Sayed Ni’matullah al-Jazâ’irî, al-Majlissî et d’autres – malgré leur mérite et leur haut rang – disant qu’il y a eu falsification du Coran, sont-elles vraies ?
Réponse : Nous ne nions pas l’existence d’un très petit nombre de Muhaddithun (savant du Hadith) parmi nos savants qui déclarent que le Coran a subit des suppressions, et cette parole réfutable (rejetable) ne remet pas en cause le rang scientifique de ceux qui l’énoncent et il ne nous est pas permis de dénigrer (parler en mal de) ces personnes.2

L’Ayatollah al-Milani est aussi celui qui reconnait l’existence du fameux livre Fasl al-Khitab fi IthbatTahrif Kitab Rabb al-Arbab rédigé par Cheikh Nûri al-Tabarsi et déclare à propos de celui-ci :

صحيح أن الميرزا نوري من كبار المحدثين إننا نحترم الميرزا النوري الميرزا النوري رجل من كبار علمائنا ولا نتمكن من الاعتداء عليه بأقل شئ ولا يجوز وهذا حرام إنه محدث كبير من علمائنا

« Il est vrai que Mirza se trouve parmi les grands savants du Hadith et nous respectons Mirza Nûri. Mirza Nûri est un de nos grands savants, et il n’est possible pour nous d’être le moins du monde hostile envers lui, et il n’est pas permis de l’être. Faire ceci est haram ! En vérité, il est un expert dans le Hadith parmi nos savants. »3

L’Ayatollah Cheikh Agha Bozorg al-Tehrani connu pour son ouvrage bibliographique al-Dharî’a ilâ Tasânîf al-Chî’a  et qui fut élève du Cheikh Nûri al-Tabarsi dit de son maître :

إمام أئمّة الحديث والرجال في الأعصار المتأخّرة ، ومن أعاظم علماء الشيعة ، وكبار رجال الإسلام في هذا القرن

 » L’Imam des Imams du Hadith et (de la science) des hommes (transmetteurs de hadith) de ces derniers siècles, parmi les plus éminents savants Chiites et les plus importants Hommes de l’Islam de cette époque. »4

Le Cheikh Sayed Muhsin al-Amîn le grand savant Damascène de son époque dit de lui dans son œuvre A’iyan al-Chîa :

كان عالماً فاضلاً محدّثاً متبحّراً في علمي الحديث والرجال ، عارفاً بالسير والتاريخ ، منقباً فاحصاً ناقماً على أهل عصره عدم اعتنائهم بعلمي الحديث والرجال ، زاهداً عابداً لم تفته صلاة الليل ، وكان وحيد عصره في الإحاطة والاطلاع على الأخبار والآثار والكتب الغربية ، وجمع من نفائس المخطوطات كتباً كثيرة

« Il était le savant, le noble, le Muhaddith, Mutabahiran5dans la science du Hadith et des Hommes, connaisseur dans la Sirah et l’Histoire, chercheur, investigateur, mécontent à l’encontre des personnes de son époque qui n’ont pas considéré comme il se doit la science du Hadith et des Hommes, dévot, adorateur, il ne manquait aucune prière de la nuit, il était unique à son époque dans la maitrise et la connaissance des traditions et des récits, et des livres occidentaux, et d’un ensemble d’ouvrages et manuscrits de valeur ».6

Cheikh Nûri Tabarsi est l’auteur du Mustadrak al-Wasa’il wal Mustanbat al-Masâ’il l’un des principaux livres de Hadiths utilisés par les Chiites Imamites comptant plus de 23000 Hadiths, un livre indissociable de l’oeuvre Wasâ’il al-Chia du Cheikh Muhammad ibn al-Hassan al-Hurr al-Âmili mort en 1684. Ces deux livres sont des références incontournables chez les Chiites Imamites. L’Ayatollah al-Khomeyni et d’autres savants contemporains citent très souvent cet ouvrage dans leurs livres car le Cheikh Nûri al-Tabarsi en compilant ce livre a apporté une amélioration considérable au livre Wasa’il al-Chia du Cheikh al-Hurr al-Âmili.

L’ayatollah al-Khomeyni décrit d’ailleurs le Cheikh Nûri al-Tabarsi de la manière suivante :

المولى العالم الزاهد العابد الفقيه المحدث الميرزا حسين النوري نور الله مرقده الشريف

« le maître, le savant, l’ascète, l’adorateur, le Faqih, le Mouhaddith, al-Mirza Hossein al-Nûri, qu’Allah illumine son mausolée béni. »7

L’Ayatollah al-Milâni dit après avoir reconnu que le livre Fasl al-Khitab fait l’apologie de la falsification du Coran :

أما أن نكفره ونطرده عن طائفتنا ونخرجه عن دائرتنا كما يطالب بعض الكتاب المعاصرين من أهل السنة فهذا غلط وغير ممكن أبدا

« Quant à jeter l’anathème sur lui, à l’écarter de notre groupe et à l’exclure de notre cercle, comme il est demandé par des écrivains contemporains chez les Gens de la Sunnah, eh bien ceci est erreur et absolument impossible. »8

Il déclare encore dans un autre livre :

وهو المشتهر بهذا القول في المتأخرين وله فيه كتاب فصل الخطاب الذي سبب تنديد بعض الجهلة والأعداء بالشيعة والتهويس عليهم ذاهلين عن أنه رأي شخصي من هذا المحدث العظيم وليس رأي الطائفة

« Il est connu parmi les savants contemporains pour son opinion [sa croyance en la falsification du Coran] et il a un livre à ce sujet Fasl al-Khitab qui est un motif permettant aux ignorants et ennemis de blâmer les Chiites, oubliant qu’il s’agit là d’une opinion personnelle émanant de ce grand savant du Hadith et non l’opinion du groupe (Chiite). »9

Cheikh Nûri al-Tabarsi est donc celui qui a rédigé son livre Fasl al-Khitâb avec pour objectif de démontrer la falsification du Coran comme l’admet l’Ayatollâh al-Milâni et comme il le déclare lui-même dans son livre :

هذا كتاب لطيف وسفر شريف عملته في إثبات تحريف القرآن وفضائح أهل الجور والعدوان

C’est un livre subtil, une noble compilation que j’ai rédigé afin de prouver la falsification du Coran et la déchéance des gens de la tyrannie et de l’oppression.10

Et contrairement à ce que dit l’Ayatollâh al-Milâni à propos de cette croyance qui serait minoritaire au sein du Chiisme Imamite, Cheikh Nûri al-Tabarsi, qui est une importante référence d’après les propos de Sayed Ali al-Milâni lui-même, dit dans son livre qu’il n’a connu que très peu de savants anciens qui ont déclaré le Coran impeccable et non-altéré, mis à part quatre d’entre eux qu’il cite ci-dessous :

    الثاني: عدم وقوع التغيير والنقصان فيه وأن جميع ما نزل على رسول الله صلى الله عليه وآله هو الموجود بأيدي الناس فيما بين الدفتين وإليه ذهب الصدوق في عقائده والسيد المرتضى وشيخ الطائفة في التبيان ولم يعرف من القدماء موافق لهم إلا ما حكاه المفيد عن جماعة من أهل الإمامة والظاهر أنه أراد منها الصدوق وأتباعه
و ممن صرح بهذا القول الشيخ أبو علي الطبرسي في مجمع البيان قال رحمه الله: فأما الزيادة فيه فمجمع على بطلانه و أما النقصان فقد روى جماعة من أصحابنا وقوم من حشوية العامة أن في القرآن تغييرا ونقصانا والصحيح من مذهبنا خلافه وهو الذي نصره المرتضى وساق كلامه هذا ولكنه اعتمد في سورة النساء على أخبار تضمنت نقصان كلمة إلى أجل مسمى من آية المتعة وإلى طبقته لم يعرف الخلاف صريحا إلا من هذه المشايخ الأربعة

Le second (avis) : l’absence de modification et de diminution en son sein (le Coran), et que tout ce qui a été révélé au Messager -que la prière soit sur lui et sa famille-, c’est ce qui se trouve entre les mains des gens, entre les deux couvertures. C’est pour cet avis qu’a opté al-Sadûq dans son (livre) al-‘Aqâid, et al-Sayed al Murtadâ dans al-Tibyân. Et on ne connaît parmi les anciens, aucun autre (savant) ayant le même avis, si ce n’est ce qu’a cité al-Mufîd d’après un groupe parmi les imamites, ce qui en apparaît, c’est qu’il entendait par là al-Sadûq et ses partisans.

Parmi ceux qui ont donné clairement cet avis, le Cheikh Abu Ali al-Tabarsi dans (le livre) Majma’ al-Bayân, il dit -qu’Allah lui fasse miséricorde-: [Quant au rajout dans son contenu, il y a consensus sur son invalidité. Tandis que la diminution, il est rapporté par un groupe parmi nos Compagnons (savants) et une fraction (des gens) de la masse qu’il y a eu dans le coran des modifications et des retranchements. (L’avis) le plus juste dans notre madhab, c’est l’inverse]. C’est cet avis qu’a défendu al-Murtadâ, (où) il a cité ces paroles précitées. Mais il s’est appuyé, dans la sourate « les femmes », sur des récits qui indiquent le retranchement du mot « jusqu’à un terme convenu » dans le verset de la Mut’a (mariage temporaire). Et jusqu’à sa génération, il n’a clairement été connu de divergence que de la part de ces quatre savants.11

Il s’avère finalement que témoigner en faveur de Cheikh Nûri al-Tabarsi et l’immense étendue de son savoir en vérité unanimement reconnu chez les Chiites Imamites, peut se révéler très destructeur pour ces derniers car lui-même témoigne dans son livre que rares ont été les anciens savants Chiites à reconnaitre et déclarer le Coran complet et vierge de toute falsification.

Que dire d’un groupe religieux se réclamant de l’Islam et dont les membres les plus éminents renient et méprisent la Révélation Coranique et son origine, Allah, qui déclare dans son Livre :

۞ إِنَّا نَحْنُ نَزَّلْنَا الذِّكْرَ وَإِنَّا لَهُ لَحَافِظُونَ ۞
۞En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien.۞12

  1. 1. Savant Chiite qui enseigne actuellement à Qom en Iran
  2. 2. Lien des fatwas anciennement sur le lien suivant : http://www.alquran-network.net/masael2.htm. Vous pouvez également lire ces fatwas sur le lien du site officiel de l’Ayatollah iranien Hossein al-Ansarian : http://www.erfan.ir/arabic/5434.html
  3. 3. Al-Muhadarat fi al-I’tiqadat, Vol. 2 page 602
  4. 4. Propos cité dans une biographie de ce savant sur le site chiite suivant : http://arabic.al-shia.org
  5. 5. En arabe : Océan de savoir
  6. 6. Propos cité dans une biographie de ce savant sur le site chiite suivant : http://arabic.al-shia.org
  7. 7. L’ayatollah al-Khomeyni dans son ouvrage al-Arba’un al-Hadith (« Les Quarante Hadiths ») en commentaire du premier hadith en page 21 du site chiite suivant :  http://www.holykarbala.net/books/akhlaq/arbaoon/02.html
  8. 8. Al-Muhâdarât fi al-I’tiqâdât, Vol. 2 page 608
  9. 9. al-Tahqîq fî Nafi al-Tahrîf An al-Qurân al-Charî, page 132
  10. 10. Fasl al-Khitâb fi Ithbât Tahrîf Kitâb Rabb al-Arbâb, page 2
  11. 11. Fasl al-Khitâb fi IthbatTahrif Kitab Rabb al-Arbab, page 34
  12. 12. Sourate 15 (al-Hijr) – Verset 9

0 commentaires

se connecter

s'inscrire

Reset Your Password